Mort d'Augustin Chaboseau. Son fils Jean lui succède à la grande maîtrise de l'Ordre Martiniste Traditionnel

chaboseau

 Jean Chaboseau mettra en question la filiation martiniste de son père dans une lettre de septembre 1947. Il y écrira : " Notre regretté Frère Augustin Chaboseau avait rédigé une note sur ce qui fut appelé son "initiation" par sa tante Amélie de Boisse-Mortemart, note qui ne laisse subsister aucun doute à cet égard. Il s’agissait uniquement de la transmission orale d’un enseignement particulier et d’une certaine compréhension des lois de l’Univers et de la vie spirituelle, ce qui, en aucun cas, ne saurait être considérée comme une initiation à forme rituélique."