Je souhaiterais répondre très amicalement au commentaire de ce jour de J.C. qui nous écrivait :

"Petite Erreur.
"De coeur sûrement, mais Saint-Yves d'Alveydre n'était pas, à ma connaissance, martiniste, donc encore moins Grand-Maître.
" Fraternellement, J.C
."

 Non, non il ne s'agit pas d'une erreur ! Par contre la remarque reste judicieuse.

 Il faut bien lire ce texte en n'oubliant pas qu'il fut publié en 1954 ! Et c'est en tant que tel que nous l'avons mis en ligne, comme un témoignage de l'approche, de la connaissance du martinisme telle qu'elle était dans les années 1950. La description du Martinisme, faite par Geyraud, reste très intéressante. C'est un peu comme un instantané d'une époque.

 Le Martinisme en France était des plus réduit, il n'y avait que l'Ordre Martiniste-Martinéziste, dit Ordre de Lyon qui était à peu près en place et quelques Loges qui devaient rassembler une vingtaine de membres. Les plus actifs martinistes d'alors étaient ceux rassemblés autour de Aurifer (Ambelain) et du groupe constitué pendant la guerre.

 A l'époque l'histoire du martinisme n'était pas très bien connue, voire ignorée, et bien souvent on n'en retenait que la légende. Légende qui était colporté par les Martinistes mêmes.

  Pour en revenir à Saint Yves d'Alveydre, et quoique Papus ait tout fait pour le faire venir au martiniste, Saint Yves refusa toujours. Il y a peut être une méprise entre le Martinisme et Saint Yves dont Victor Blanchard en serait l'auteur bien involontaire. Victor Blanchard, en opposition avec Bricaud, créa le 3 novembre 1920 : "L'Union Générale des Martinistes et des Synarchistes - Ordre Martiniste Synarchique". L'appelation Synarchique est l'hommage rendu par Blanchard à l'oeuvre immense spirituelle et philosophique de Saint Yves. Il n'y a donc rien de plus entre Saint Yves et le martinisme que le mot synarchique.

 Je souhaiterais préciser que jamais l'Ordre Martiniste Synarchique ne fut mêlé à aucun mouvement politique, je fais ici référence au Mouvement Synarchique d'Empire, mouvement politique extrémiste d'avant Guerre dont les thèses étaient à l'opposé de celles prônées par l'Ordre Martiniste Synarchique de Victor Blanchard. Ce dernier a été un personnage des plus remarquable de l'occultisme français nécessiterait à lui seul une étude approfondie.

  Il est vrai que Saint Yves reçut le 17 avril 1903, un "Diplôme Honnoraire", n°139, comme membre "honoraire" de la Loge Le Sphynx. Il n'était donc ni Martiniste ni Grand Maître. Je pense que ce fut là sa seule "présence" dans le martinisme, au grand désespoir de Papus.

Fraternellement.