Proclus

« Je prie tous les dieux et toutes les déesses de guider mon esprit vers le sujet que je me propose et, après avoir allumé en moi la brillante lumière de la vérité, de déployer mon intelligence pour atteindre la science même des Etres, d’ouvrir les portes de mon âme pour qu’elle puisse accueillir la doctrine divinement inspirée de Platon, et, ayant mis en mouvement ma faculté de connaissance vers ce qu’il y a de plus lumineux dans l’Etre, de mettre fin en moi à la prétendue sagesse et à l’errance parmi les non-êtres, par l’étude toute intellective des Etres, desquels l’œil de l’âme se nourrit et s’abreuve, comme le dit Socrate dans le Phèdre ».

Proclus, in. Parm. I,617-1.