Papus 09

 

 Premier séjour de Papus en Russie accompagné du Colonel Mouraviev-Amourski, attaché militaire à l’ambassade de Russie à Paris. Il y aurait fait une séance de spiritisme (L’Initiation, avril 1900).

 Lors de son retour de Russie en 1900, il déclare à son voisin P. Corneille : « Ces gens-là sont fous. Ils sont à la merci de la première canaille qui saura flatter leur manie, ils glissent vers l’abîme »

 Son enthousiasme pour la Russie décline, il aurait même dévoilé ne s’être « pas imaginé avant d’en être le témoin, qu’à la cour d’un monarque absolu ayant entre les mains le destin de 150 millions d’hommes, on s’en remettait à  « l’esprit » d’un guéridon pour trancher les plus grandes questions de la politique et l’administration. »

In Papus, Qui-suis-je? Arnaud de l'Estoile, Editions Pardès, 2006.